Accueil > Manifestations scientifiques > Séminaires/Journées d'étude

Séminaire Lordat "Production écrite"

le 29 mars 2013
14h - 16h

"Apprentissages orthographiques lexicaux : dictée et copie sont-elles deux tâches comparables ?" (Manuel Perez, CLLE)
 
 
L’étude de l’apprentissage des normes orthographiques constitue un champ de recherche visant à définir la nature des mécanismes cognitifs impliqués ainsi que les structures qui les sous-tendent (Bonin, 2007). Que ce soit dans le domaine de la recherche sur l’écriture manuscrite ou dans les situations plus concrètes d’apprentissage de l’orthographe à l’école, les tâches de dictée et de copie sont principalement utilisées. Cependant, les premières sont privilégiées au détriment des secondes alors que peu ou pas d’études comparatives de ces deux tâches en termes de processus cognitifs et de niveaux de traitement ont été menées. Dans un premier temps, cette présentation proposera une tentative de modélisation comparative de ces deux tâches. La validité des prédictions dérivées de la modélisation sera ensuite examinée au regard d’une étude expérimentale. La part des deux tâches dans l’apprentissage de l’orthographe de mots isolés a été mesurée auprès d’élèves de CP et de CE1 ayant été soumis à une épreuve de dictée. Cette dernière était administrée soit directement sans aucune préparation, soit après lecture, soit après lecture et copie de pseudomots pouvant être consistants ou contenir une inconsistance orthographique.
Les perspectives ouvertes par les résultats observés concluront cet exposé.

Bonin, P. (2007). Psychologie du langage. Approche cognitive de la production verbale de mots. Bruxelles : De Boeck Université.


"Etudes comportementales et neuro-fonctionnelles de la production verbale écrite"
(Samuel Planton, Octogone-Lordat et Inserm UMR 825)

L'écriture est un processus complexe qui implique de nombreux systèmes fonctionnels, à la fois de traitement linguistique et de planification et exécution motrice. Les substrats cérébraux de ces processus restent peu connus et nos connaissance ont jusqu'à présent beaucoup reposé sur l'étude des agraphies. Nous avons chercher à identifier, grâce à une méthode de méta-analyse de travaux publiés en neuroimagerie, le réseau cérébral de l'écriture manuscrite et d'en dégager les différentes composantes. Une étude utilisant l'IRM fonctionnel et la stimulation magnétique transcrânienne (TMS) a de plus été conduite, visant à localiser certaines régions clés (cortex frontal supérieur gauche) et étudier les éventuels effets comportementaux de leur perturbation. Ce travail s'appuie sur une analyse de la dynamique de l'écriture et a aussi fait appel à une expérimentation en psycholinguistique (réalisée sur tablette graphique), étudiant l'organisation temporelle des processus orthographiques et moteurs en production écrite sous dictée.

 

Lieu(x) :
MdR, salle D30

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page