Accueil > Manifestations scientifiques > Séminaires/Journées d'étude

Séminaire Lordat : Varia

le 7 novembre 2013
16h - 18h

Francesca Cortelazzo (Octogone-Lordat) : Les mécanismes de contrôle des langues chez les bilingues. Une étude en neuroimagerie avec des techniques d’activation et d’inhibition.

Résumé :
Récemment, la recherche en psycho et –neurolinguistique a vu s'accroître l’intérêt pour les mécanismes de contrôle des langues chez le bilingue. Grâce au développement des techniques de neuro-imagerie, certains substrats neuronaux impliqués dans le contrôle des langues ont été identifiés, mais leur rôle fonctionnel exact et leurs interactions restent encore à décrire plus finement. Nous présenterons une revue d'hypothèses formulées pour décrire et expliquer les mécanismes cérébraux dédiés au traitement de différentes langues, sur la base de données d’activation cérébrale (IRMf) et d’inhibition cérébrale (TMS et SED).
 

Antoine Tassin (Octogone-Lordat) : L'interaction experte dans les articles scientifiques : une négociation en opportunité des actions à réaliser par la communauté scientifique

Résumé :
Si l'importance de la conscience du lectorat dans la rédaction experte est établie, l'apparition précoce des marques de cette conscience, dès l'école primaire, nécessite que soit cernée la dimension experte de cette habileté. Des marqueurs linguistiques peuvent en être déterminés à partir de l'interaction métadiscursive avec le lectorat dans les articles scientifiques, en tant que genre expert du discours scientifique. Les exhortations adressées au lectorat, la communauté scientifique dans ce cadre, de réaliser une action pour interpréter la réflexion développée par l'auteur conformément aux objectifs de ce-dernier constituent un procédé métadiscursif pertinent pour la description de l'interaction experte dans le discours scientifique. Elles relèvent en effet d'une négociation en opportunité des actions prescrites visant à influer sur le positionnement de l'ensemble de la communauté discursive par rapport au raisonnement présenté dans l'article. Dans les sciences humaines et sociales étudiées dans notre corpus, elles sont remarquablement fréquentes.

 
Olivier Nocaudie (Octogone-Lordat): Imitation(s) en parole : approches méthodologiques de la constitution de corpus

Résumé :
De prime abord, l'imitation peut sembler être un phénomène simplissime à définir. Cependant, les valeurs qu'on lui attribue, la manière dont elle se manifeste et le contexte de l'interaction dans lequel celle-ci apparaît sont plus ardus à circonscrire, plus particulièrement dans le domaine de la parole. L'imitation en parole peut en effet s'exprimer en plusieurs niveaux : prosodique, phonétique, dans les backchannel... L'interaction, source de l'imitation, pose par ailleurs la question de celui qui imite et de celui qui est imité, ainsi que de leur influence mutuelle : l'un comme l'autre peuvent être susceptibles de changer de rôle et donc de partager des comportements langagiers.
La constitution de corpus de parole orientés vers l'étude des comportements imitatifs nécessite la prise en compte d'éléments à ajouter aux contraintes habituelles de la constitution de corpus. Nous proposerons ici une revue des approches retenues par différents chercheurs avant de nous inscrire dans un de ces mouvements pour nos expérimentations à venir.

Lieu(x) :
Salle D30

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page