Accueil > Manifestations scientifiques > Séminaires/Journées d'étude

Séminaire Octogone-ECCD : Laurence Simonneaux "Les Questions Socialement Vives : des questions « réchauffées » ou « refroidies » dans l’enseignement"

le 19 mars 2014
14h - 16h

Conférence de Laurence Simonneaux (ENFA/UMR EFTS, UTM), voir ici

Les Questions Socialement Vives : des questions « réchauffées » ou « refroidies » dans l’enseignement.
Illustration à partir de deux recherches


Les Questions Socialement Vives (QSV) font l’objet de controverses entre spécialistes des champs disciplinaires et/ou entre des producteurs de savoirs non académiques (professionnels, associations, consommateurs..). Elles sont empreintes d’incertitudes dans les savoirs de référence et dans les implications sociales ; elles soulèvent des risques. Ces questions interpellent les pratiques sociales et renvoient aux représentations sociales et aux systèmes de valeurs ; elles sont considérées comme un enjeu par la société et suscitent des débats ; elles font, selon l’actualité, l’objet d’un traitement médiatique important.
Il s’agit de questions ouvertes, complexes, pour lesquelles il n’existe pas une seule réponse possible, valide et rationnelle. Cette approche place l'incertitude, le risque, le raisonnement pour l’action au cœur des processus d'enseignement apprentissage. Les enjeux éducatifs sont de favoriser chez les élèves/étudiants les prises de décision informées, les participations aux débats, le raisonnement critique (notamment sur l’usage des technosciences) et les mises en œuvre d’actions individuelles ou collectives, préventives ou curatives.
Il s'agit par exemple des questions soulevées par les biotechnologies, les nanotechnologies, les maladies animales transmissibles à l’homme, le clonage et la transgenèse, le dépistage génétique, la thérapie génique, la sécurité alimentaire, le réchauffement planétaire, la relation alimentation-environnement, la lutte contre les espèces invasives, la prolifération des algues vertes, la gestion de la biodiversité, les répercussions écologiques, sanitaires et économiques des pratiques agronomiques…
Ces QSV soulèvent la question de l’interdépendance entre cognitif, affectif et axiologique dans l’enseignement-apprentissage. S’agissant de savoirs non-stabilisés, elles supposent la mise en place d’enquêtes socio-épistémologiques. Elles nécessitent la prise en compte de facteurs sociologiques et psychologiques. Elles impliquent souvent des raisonnements éthiques.

De nombreuses stratégies didactiques peuvent être mises en œuvre : jeu de rôles, débat, simulation de conférence de citoyens, dérangement socio-épistémologique, échanges interculturels, situation problème contextualisée, analyse de la couverture médiatique, analyse de projet local, jeu sérieux, ENT (wiki, forum), etc…

Après avoir présenté le cadre des QSV, je montrerai comment ces questions peuvent être « réchauffées » ou « refroidies », j’illustrerai ce champ de recherche à partir de deux recherches : l’une portant sur des QSV environnementales et la construction d’un raisonnement socio-scientifique dans la perspective de la durabilité, l’autre portant sur la décision de réaliser une thérapie génique et l’évolution de l’argumentation et de la conceptualisation (développement de compétences épistémiques -discussion des protocoles thérapeutiques, des preuves apportées-, appropriation de connaissances actualisées en génomique et en thérapie génique, apprentissage de la Nature des Sciences en train de se faire dans ses dimensions cognitives et sociales).

Lieu(x) :
MdR, salle D30

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page