Accueil > Manifestations scientifiques > Séminaires/Journées d'étude

Séminaire Octogone Lordat : Axe transversal "Stratégies et fonctions exécutives"

le 22 mai 2015
14h


Séminaire coordonné par Halima Sahraoui


14h Mémoire de travail et fonctions exécutives dans l’aphasie

Peggy Quinette (Inserm UMR 1077, Université de Caen Basse Normandie, GIP Cyceron)


15h Déficit, stratégies et fonctions exécutives dans l’aphasie non fluente avec agrammatisme : que nous disent les pauses ?
 
Halima Sahraoui (Octogone-Lordat), Julie Mauclair (IRIT), Lorraine Baqué (Université Autonome de Barcelone)


Résumés des interventions :

Mémoire de travail et fonctions exécutives dans l’aphasie
(Peggy Quinette) : Des troubles de la mémoire de travail (MDT) et des fonctions exécutives (FE) ont récemment été décrits chez les patients aphasiques en relation avec leurs difficultés langagières (Murray, 2012). Ces déficits seraient liés, soit à une atteinte isolée des modules langagiers de la MDT (boucle phonologique du modèle de Baddeley), soit à une atteinte générale des ressources de la MDT dans ses composantes de stockage et/ou de traitement (Potagas et al., 2011) s’étendant aux FE. Ces déficits pourraient être majorés par l’utilisation d’épreuves à contenu verbal. Nous rapportons les résultats d’une étude dont les objectifs étaient d’explorer de façon approfondie les différentes composantes de la MDT et des FE chez des patients aphasiques au moyen d’épreuves originales, majoritairement non verbales, adaptées aux déficits d’expression et de compréhension de ces patients. Les résultats des patients à ces épreuves seront mis en relation avec leurs plaintes mnésiques et leurs difficultés de communication.
 
Déficit, stratégies et fonctions exécutives dans l’aphasie non fluente avec agrammatisme : que nous disent les pauses ? (Halima Sahraoui, Julie Mauclair & Lorraine Baqué) : En situation de difficulté neuropathologique, un patient déficitaire aphasique est aussi, potentiellement, un locuteur stratégique. Dans le cas de l’aphasie non fluente avec agrammatisme, les désorganisations de l’oral, telles que le ralentissement du débit avec des pauses nombreuses et plus longues, sont la conséquence d’un dysfonctionnement, mais aussi, et dans une mesure non négligeable, la conséquence de conduites adaptatives. Elles se traduisent par des procédures d’ajustement qui résultent de compromis entre fluence (patrons de pauses variables) et structuration morpho-syntaxique visée (phénomènes d’ellipses, auto-corrections, reformulations). La flexibilité cognitive et les mécanismes de contrôle de la production orale seraient donc déterminants pour la fluence verbale et le recours aux stratégies adaptatives instanciées in situ en fonction de la tâche de production.


Lieu(x) :
MdR, salle E411

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page