Séminaire Octogone-Lordat : Marie Pourquié & Sandra Schwab

Publié le 19 novembre 2014 Mis à jour le 28 mai 2015
le 16 janvier 2015
14h
Salle F422 ou OBM1

 
14h "Approche translinguistique du processus nominal et verbal chez l’adulte avec aphasie agrammatique et l’enfant avec Troubles Spécifiques du Langage"

Marie Pourquié (Chercheure postdoctorale Marie Curie BCBL & Université de Montréal)


15h "Les francophones et l'accent lexical en espagnol, sourds pour toujours?"

Sandra Schwab (Universität Zürich)



Résumés:

"Approche translinguistique du processus nominal et verbal chez l’adulte avec aphasie agrammatique et l’enfant avec Troubles Spécifiques du Langage" (Marie Pourquié)

Les troubles du traitement verbal caractérisent l’aphasie agrammatique et les Troubles Spécifiques du Langage (TSL). Le premier est un trouble acquis, conséquence d’une lésion cérébrale ; le second est un trouble développemental, dont l’origine est inconnue. Ces deux populations font elles le même type d’erreurs ? L’utilisation des verbes est-elle problématique à la fois sur le plan lexical et morphosyntaxique, en production et en compréhension ? Comment évaluer les troubles verbaux dans différentes langues étant donné la variété des paradigmes morphologiques flexionnels? Lors de ce séminaire nous aborderons ces questions, a partir de la présentation d’un test récemment développé en trois langues : basque, français et espagnol. Nous présenterons des données préliminaires recueillies en français auprès de deux cas agrammatiques, dix adultes contrôles, deux enfants avec TSL et dix enfants contrôles (5-10 ans) en soulignant les similitudes et différences qui définissent chaque groupe. Enfin de futures pistes de recherches seront évoquées quant à l’évaluation de sujets bilingues.



"Les francophones et l'accent lexical en espagnol, sourds pour toujours?" (Sandra Schwab)

L'hypothèse selon laquelle les francophones seraient sourds à l'accent lexical (hypothèse de la surdité accentuelle) est au coeur de nos recherches. Dans un premier, nous présenterons brièvement les résultats d'une expérience dans laquelle les participants francophones devaient identifier la position de l'accent dans des stimuli espagnols. Dans un deuxième temps, nous exposerons la méthodologie et les résultats d'une étude dans laquelle nous cherchions à déterminer si les francophones étaient capables, grâce à un entraînement, d'apprendre à percevoir l'accent lexical espagnol. Finalement, nous décrirons la recherche que nous menons actuellement dans le but d'examiner si le type d'entraînement proposé aux francophones (entraînement dit naturel, en classe de langue versus entraînement spécifique à la perception de l'accent lexical) influence l'apprentissage des contrastes accentuels espagnols. Les résultats de ces trois expériences nous permettront de discuter la notion de surdité accentuelle chez les francophones.