Soutenance de thèse : Audrey Barthélémy-Musso : "Développement des détournements d'usages d'objets dans les jeux entre enfants de 3 à 7 ans"

Publié le 19 septembre 2012 Mis à jour le 10 avril 2013
le 26 septembre 2012
9h
MdR, salle D31
Jury :
Michèle Guidetti (PR, Université de Toulouse -Le Mirail) : co-directrice
Virginie Laval (PR Université de Poitiers) : présidente du jury
Cintia Rodriguez (PR Université de Madrid) : rapporteur
Valérie Tartas (MCF Université de Toulouse -Le Mirail) : co-directrice
Eveline Thommen (PR Université de Fribourg) : rapporteur

Résumé :
Comment les conventions sociales se développent-elles dans les jeux entre enfants de 3 à 7 ans ? L’objectif de cette recherche est de mieux comprendre la co-construction de significations à travers l’étude des détournements d’usages d’objets. Très peu d’études s’intéressent au développement des usages d’objets chez l’enfant après
3 ans au sein de situations sociales et communicatives. La présente thèse vise donc à combler ce vide et suppose que les compétences symboliques enfantines examinées via les usages d’objets se développent entre 3 et 7 ans. Trois études ont été réalisées avec des dyades d’enfants de 3, 4, 5 et 7 ans. Les mêmes objets sont présentés dans chaque étude. La première étude est un jeu libre, sans contrainte. La deuxième invite les enfants à faire de l’humour avec les objets. La troisième est la plus contraignante du point de vue des détournements d’usages d’objets. Les enfants doivent prétendre préparer un repas n’ayant que des objets inadéquats pour le faire. Dans le jeu libre, les principaux résultats montrent que les enfants de 3 ans sont déjà très compétents pour détourner les objets. En revanche, la création d’usages détournés humoristiques est moins élaborée à 3 et 4 ans qu’à 7 ans. Enfin, dans le jeu du repas, les enfants de 3, 4 et 5 ans développent des significations moins complexes que les enfants de 7 ans. Ainsi, plus le jeu est contraint, plus les enfants de 3, 4 et 5 ans ont des difficultés à détourner et s’accorder sur de nouvelles fonctions pour les objets. Ces résultats apportent un regard nouveau sur les relations entre conventions sociales, jeu entre pairs, usages d’objets et théorie de l’esprit dans le champ de la psychologie du développement.

Mots-clés : Développement, détournements d’usages d’objets, conventions sociales, théorie de l’esprit, jeu symbolique entre pairs