Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de Thèse : Aurore Berland “Le développement psychologique d'enfants sourds porteurs d'un implant cochléaire : Études longitudinale et transversale”

le 19 décembre 2014
10h30


Jury :
Pascal BARONE (DR CNRS, Université Toulouse 3 - Paul Sabatier ) : Co-directeur
Olivier DEGUINE (PU/PH, Université Toulouse 3 - Paul Sabatier) : Examinateur
Michèle GUIDETTI (PR, Université Toulouse Jean-Jaurès) : Co-directrice
Gaïd LE MANER-IDRISSI (PR, Université Rennes 2) : Rapporteur
Jacqueline LEYBAERT (PR, Université Libre de Bruxelles) : Rapporteur
Michel MONDAIN (PU/PH, Université de Montpellier 1) : Examinateur
Willy SERNICLAES (DR CNRS, Université Paris 5) : Examinateur


Résumé  :
L’implantation cochléaire permet aux enfants sourds profonds d’acquérir la parole et de développer leur compréhension du langage oral. Cependant, les équipes cliniques et les chercheurs soulignent l’existence de variabilités interindividuelles importantes dans les résultats obtenus après l’implantation, même lorsque celle-ci est précoce. L’objectif de notre travail a donc consisté à essayer de dégager des facteurs entrant en jeu dans le développement perceptif, communicatif et langagier des enfants implantés, en prenant en compte à la fois des variables endogènes (tel que leur développement global ou leur développement cognitif verbal et non-verbal, leur âge à l’implantation…) et des variables exogènes (caractéristiques environnementales).
Pour ce faire, nous avons donc réalisé deux études monocentriques : l’une longitudinale chez 7 enfants âgés de 10 à 36 mois lors du bilan pré-implantation, rencontrés ensuite à 3, 6, 9 et 12 mois post-activation, l’autre transversale chez 26 enfants, âgés de 6 à 10 ans, porteurs d’un implant cochléaire depuis en moyenne 6 ans 2 mois. Plusieurs tests communément utilisés par les cliniciens et les chercheurs ont été proposés aux enfants (différents en fonction des études compte-tenu de la différence d’âge) et deux épreuves perceptives ont été spécifiquement créées pour cette étude (une tâche de détection de 18 sons du quotidien pour les plus jeunes et une tâche d’identification de ces mêmes sons pour les enfants de la deuxième étude).
Nos deux études mettent en évidence que les résultats avec l'implant cochléaire chez l'enfant dépendent de caractéristiques présentes avant l'implantation (tels que l'âge, le niveau de développement pré-implantation, le type de communication…) et de facteurs cognitifs, communicatifs et perceptifs se développant après la mise en route de l'implant. Par ailleurs, nos résultats montrent, dans les deux études, que la participation familiale est un facteur crucial pour le bon développement langagier des enfants sourds porteurs d’un implant cochléaire.

Mots-clés : surdité congénitale, implant cochléaire, enfant, développement, perception, cognition, langage, communication, participation familiale.



Psychological Development of Cochlear Implanted Children : Longitudinal and Cross-sectional Studies

Abstract
Cochlear implantation allows profoundly deaf children to develop their production and their comprehension of oral language. However, clinicians and researchers highlight the existence of an important interindividual variability in post-implantation outcomes even in the case of early intervention. The aim of our work was then to bring out factors involved in the perception, communication, speech and language development of implanted children. Some endogenous variables (such as global development, verbal and non-verbal cognitive development, or age at implantation) and exogenous variables (such as environmental characteristics) were taken into account.
Therefore, we performed two monocentric studies. The first, a longitudinal study, involved 7 children aged between 10 and 36 months at the pre-implantation assessment. They were evaluated every 3 months during the first year after implant activation. The second, a transversal study, involved 26 children aged between 6 and 10 years implanted since 6 years and 2 months on average. We proposed to the children several tests commonly used by clinicians and researchers (study-dependent due to the age differences) and two perceptive tests designed for this present research (a detection task of 18 daily-living sounds for the youngest and an identification task of the same sounds for the children in the second study).
Both of our studies show evidence that cochlear implant outcomes depend on characteristics already present before implantation (such as age, pre-implantation development level, and communication type) and on cognition, communication and perception factors developed after the activation of the implant. Furthermore, our results show, in both studies, that family participation is a crucial factor for the strong linguistic development of profoundly deaf cochlear implanted children.

Keywords: congenital deafness, cochlear implant, child, development, perception, cognition, language, communication, family participation.




Lieu(x) :
MdR, salle D29

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page