Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de thèse : Claire Del Olmo "La dimension émotionnelle véhiculée par le cinéma dans l'enseignement/apprentissage du Français Langue Étrangère : considérations sur la trilogie cognition-émotion-culture"

le 24 septembre 2014
13h30



Jury :

Michel BILLIERES (PR Université Toulouse Jean Jaurès) : directeur
Henry BOYER (PR Université Paul Valéry-Montpellier III) : examinateur
Martine MARQUILLO LARRUY (PR Université Lumière-Lyon II) : rapporteur
Jean-Luc NESPOULOUS (PR émérite Université Toulouse Jean Jaurès) : examinateur
Valérie SPAETH (PR Université Sorbonne Nouvelle – Paris III) : rapporteur
               
Résumé :
Le document filmique, largement utilisé par les enseignants de Français Langue Étrangère depuis les années 1970, constitue un inducteur d'émotions extrêmement puissant ainsi qu'un moyen de montrer l'expression des émotions. Or comme la cognition, la culture et l’émotion sont étroitement liées, il est pertinent d'appréhender l'intérêt de l'exploitation d'extraits de films émotionnellement chargés auprès des apprenants de FLE.
Afin de voir s’il est avantageux d'exploiter un extrait de film émotionnel auprès des apprenants, un corpus d’extraits de films d'auteurs de la Nouvelle Vague est constitué. L'induction émotionnelle des extraits et la focalisation de l'attention par les extraits induisant des émotions négatives sont testées chez 60 sujets étrangers ayant acquis un niveau B2 en français. Une expérience est menée pour observer dans quelle mesure il est propice d'exploiter un extrait de film induisant des émotions. 51 sujets chinois y participent. Il est constaté comment 28 d'entre eux ont des difficultés à être empathiques en situation de communication interculturelle avec un natif. L’effet de la théâtralisation d’un extrait sur la capacité d’empathie est appréhendé.
La recherche montre l'intérêt d'un usage didactique de l'émotion. Les extraits induisant des émotions négatives focalisent l'attention des apprenants. Des sujets qui théâtralisent ce type d’extrait mémorisent de façon optimale les gestes des personnages. Discuter des émotions induites par un extrait conduit les apprenants à développer leur sentiment de proximité sociale avec l'enseignant. La recherche signale aussi que des apprenants, exploitant le dialogue d'un extrait comprenant des termes du lexique émotionnel, se rappellent mieux du matériel verbal affectivement chargé. Les résultats montrent enfin que l'émotion peut être un objet d'apprentissage au vu des difficultés des apprenants à être empathiques envers des natifs. Il est attesté que la théâtralisation d'un extrait de film peut développer leur capacité d’empathie.

Mots clés : Français Langue Étrangère, Cinéma, Cognition, Culture, Émotion.

Lieu(x) :
MdR, salle D31

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page