Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de thèse : Delphine Brioude "Déterminants psychologiques de l'acceptation et du refus de participer à un essai clinique destiné à prévenir la maladie d'Alzheimer en population âgée fragilisée"

le 27 septembre 2011
14h

Jury :
Sandrine ANDRIEU, PR- PH, Inserm-Université Toulouse III
Jean BOUISSON, PR, Université Bordeaux Segalen (Rapporteur)
Benoît FROMAGE, PR, Université d'Angers (Rapporteur)
Valérie IGIER, MCF, Université Toulouse II (co directrice)
Maria Teresa MUÑOZ SASTRE, PR, Université Toulouse II (Directrice)
Bruno QUINTARD, PR, Université Bordeaux Segalen

Résumé :

Notre recherche porte sur la participation d'individus âgés fragilisés à un essai clinique destiné à prévenir les syndromes démentiels dégénératifs tels que la maladie d'Alzheimer. Plus précisément, il s'agit de contribuer à la compréhension du choix d'accepter ou de refuser de participer à une étude préventive au travers de  l'étude de déterminants psychologiques.
Notre population d'étude comporte 812 personnes âgées fragilisées, dont 527 ayant accepté de participer à un essai clinique destiné à prévenir la maladie d'Alzheimer et 285 ayant refusé de participer à ce même essai. L'ensemble des individus ont rempli un questionnaire comprenant des renseignements sociodémographiques et des échelles évaluant les variables psychologiques suivantes : le soutien social perçu, le lieu de contrôle de la santé, la facette anxiété du Névrosisme, la menace perçue de la maladie d'Alzheimer, les motifs d'acceptation et de refus de participer à une étude destinée à prévenir la maladie d'Alzheimer.
L'analyse discriminante réalisée sur les données a mis en évidence que le niveau d'éducation, l'âge, la menace perçue de la maladie d'Alzheimer, le contrôle interne et le contrôle externe «personnages puissants» participaient à distinguer les individus acceptants des individus refusants de participer. Plus précisément, les «acceptants» ont un niveau d'étude plus élevé et sont plus jeunes que les «refusants». Les «acceptants» se sentent davantage menacés par la maladie d'Alzheimer et ont plus tendance à présenter un contrôle de la santé de type interne ou externe «personnages puissants» que les «refusants». Trois grandes dimensions sont apparues comme composantes des motifs d'acceptation de participer : le facteur I «Bénéfices perçus», le facteur II «Influence sociale» et le facteur III «Orientation sur soi». S'agissant des composantes des motifs de refus de participer, trois grandes dimensions ont émergé : le facteur I «Manque d'intérêt», le facteur II «Raisons médicales» et le facteur III « Contraintes perçues».
La présente étude apporte un éclairage relatif aux caractéristiques psychologiques des individus âgés acceptant ou refusant de participer à une étude préventive conduite dans le domaine de la maladie d'Alzheimer. Une meilleure connaissance de ces caractéristiques pourrait notamment contribuer à la mise en place d'actions améliorant leur participation et ainsi permettre au plus grand nombre d'en bénéficier. Ceci apparaît d'autant plus important que la population âgée est une population à risque s'agissant des syndromes démentiels dégénératifs.
 
Mots clefs : Participation - Prévention - Maladie d'Alzheimer - Contrôle - Menace perçue -Motivation - Agée.
 
Lieu(x) :
MdR, salle D29

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page