Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de thèse : Isabelle Duguine "Le développement du langage oral chez l'enfant bilingue basque-français en contexte d'acquisition simultanée vs. successive des langues.

le 2 avril 2013
14h

Etude de la maîtrise du cas ergatif en basque et du genre grammatical en français.

Jury :
Michel AURNAGUE (DR CNRS, Toulouse 2-Le Mirail)
Maya HICKMANN  (DR CNRS, Paris 8) : rapporteur
Harriet JISA (PU Université de Lyon 2) : rapporteur
Barbara KÖPKE (PU, Toulouse 2-Le Mirail)
Jean-Luc NESPOULOUS (PU Emérite Université Toulouse 2- Le Mirail) : co-directeur de la thèse
Christophe PARISSE (CR HDR INSERM, Paris 10)
Charles VIDEGAIN  (PU UPPA-Bayonne) : co-directeur de la thèse

Résumé :
Ce travail de thèse vise à examiner le développement du langage oral chez l’enfant bilingue en contexte de deux langues contrastées : le basque et le français. Plus précisément, il s’agit d’observer à travers un suivi longitudinal de trois ans, l’acquisition de deux structures linguistiques spécifiques à chaque langue : le cas ergatif en basque et le genre grammatical en français. La population étudiée est constituée de sept enfants bilingues basco-français et de quatre enfants monolingues âgés en moyenne de cinq ans lors de la première mesure. Le protocole d’expérience mis en place comprend huit tâches de production orale (trois en français et cinq en basque) ainsi qu’une épreuve de compréhension en basque. Premièrement, les résultats montrent des différences importantes entre les enfants en fonction de la nature de la structure linguistique à acquérir. Ce phénomène pourrait être en lien avec la complexité structurale qui induirait un traitement cognitif inégal de certaines structures –plus faciles à gérer- par rapport à d’autres. Par ailleurs, il semblerait que le type de bilinguisme précoce ait également un effet sur le rythme d’acquisition de la structure creusant un écart entre les enfants bilingues simultanés qui grandissent au contact de deux langues dès la naissance et les enfants bilingues successifs qui apprennent la langue seconde avec un décalage temporel par rapport à la première. Au final, cette recherche apporte des éléments de réflexion non seulement dans l’approche du bilinguisme précoce mais plus généralement dans le débat opposant l’universalité des processus acquisitionnels à l’impact éventuel des propriétés spécifiques des langues sur l’acquisition.

Mots-Clés : développement du langage - bilinguisme précoce - cas ergatif – basque - genre grammatical - variation - charge cognitive


Lieu(x) :
MdR, salle D29

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page