Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de thèse : Katia Labrunée-Prod'homme "Traitement de l’aspect modalisateur du langage sur les versants expressif et réceptif, chez le sujet sain et chez les sujets cérébro-lésés droits et gauches"

le 1 juillet 2010
14h



Jury:
Lorraine BAQUE (PU, Université Autonome de Barcelone) : rapporteur
Xavier DE BOISSEZON (MCU-PH, Université Paul Sabatier, Toulouse) : Président du jury
Christian HUDELOT (DR CNRS, Université de Nice Sophia Antipolis) : rapporteur
Jean-Luc NESPOULOUS (PU, Université Toulouse Le Mirail) : Directeur de thèse


Résumé :
Ce sont les compétences pragmatiques et énonciatives dont relève la fonction modalisatrice que nous étudions selon un point de vue neuropsycholinguistique.
Nous partons du constat qu’il existe une dissociation fonctionnelle chez les aphasiques, leur permettant de produire l’aspect modalisateur, et non l’aspect référentiel du langage. Nous savons également que les cérébro-lésés droits sont décrits comme présentant des troubles de la communication mais pas de troubles structurels.
Dans une première partie, nous avons étudié les différences observées dans l’utilisation de la modalisation en expression orale chez trois groupes de sujets : témoins, cérébro-lésés gauches (aphasiques) et cérébro-lésés droits. Nous avons décrit des différences d’emploi de la modalisation entre le groupe témoin et des deux groupes pathologiques. Dans une seconde partie, nous avons cherché à déterminer s’il existait une différence de traitement entre fonction modalisatrice et fonction référentielle, en compréhension orale ; et si la localisation de la lésion pouvait influencer le traitement de l’aspect modalisateur. Nous avons mis en évidence que les deux fonctions sont traitées différemment lors du processus de compréhension orale, quel que soit le groupe. De plus, nous avons déterminé que la localisation corticale gauche vs droite n’entraînait pas de déficit particulier du traitement de la fonction modalisatrice.
De façon générale, ces résultats nous ont amené à élaborer des hypothèses selon lesquelles la fonction de modalisation se manifesterait à travers l’état psychologique exprimé de façon plus ou moins intense par le locuteur, et pourrait correspondre à l’une des bases fondatrices du langage par ses implications dans l’intentionnalité et dans la Théorie de l’Esprit, permettant de soutenir une hypothèse de localisation neuroanatomique sous-corticale, au niveau du système limbique. De plus, le lien étroit entretenu entre fonction de communication (considérée comme fonction première dans l’évolution du langage) et fonction modalisatrice permettrait d’expliquer une complexité moindre lors du traitement psycholinguistique.

Mots clés : pragmatique, énonciation, modalisation, dissociation fonctionnelle, aphasiques, cérébro-lésés droits, expression orale, compréhension orale.
 

Abstract:
We are studying from a neuropsycholinguistic point of view the pragmatic and enunciative competences from which the modalizing function arises.
We start from the observation that a functional dissociation exists among the aphasics, enabling them to produce the modalizing aspect, and note the referential aspect, of language. We also know that the right-hemisphere-damaged patients are described as presenting communication problems, but not structural problems.
In the first part, we have studied the observed differences in the utilization of modalization in oral expression among three groups of subjects: control group, left-hemisphere-damaged patients (aphasics), and right-hemisphere-damaged patients. We have described the different use of modalization between the control group and the two pathological groups. In the second part, we have sought to determine if a different treatment exists between modalizing function and referential function, in oral comprehension ; and if the localization of the lesion can influence the treatment of the modalizing aspect. We have demonstrated that the two functions are treated differently during the process of oral comprehension, whatever the group. Moreover, we have determined that the cortical localization, left versus right, does not lead to a particular deficit in the treatment of the modalizing function.
In general, these results have brought us to elaborate hypotheses, according to which the modalizing function is manifested through the psychological state, expressed in a more or less intense fashion by the speaker. This could correspond to one of the fundations of language in its implications for intentionality and the Theory of Mind, enabling us to support the hypothesis of neuroanatomic sub-cortical localization, at the level of the limbic system. Moreover, the close link maintained between communication function (considered as primary function in the evolution of language) and modalizing function permits a less-complex explanation during psycholinguistic treatment.

Key words : pragmatic, enunciation, modalization, functional dissociation, aphasics, right-hemisphere-damaged patients, oral expression, oral comprehension.

Lieu(x) :
UFR des Langues, amphi 12

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page