Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de thèse : Lionel Fontan "De la mesure de l'intelligibilité à l’évaluation de la compréhension de la parole pathologique en situation de communication"

le 8 novembre 2012
14h

Jury :

 
- Lorraine BAQUÉ, (PU Université Autonome de Barcelone) : rapporteur
- Pascal GAILLARD (MCF, Université de Toulouse II - Le Mirail) : co-directeur
- Renaud GARREL, (PU-PH, Université Montpellier 1, CHRU Montpellier) : examinateur
- Serge PINTO, (CR CNRS, Université de Provence) : rapporteur
- Robert RUIZ (MCF HDR , Université de Toulouse II - Le Mirail) : co-directeur
- Virginie WOISARD (PH, CHU Toulouse Rangueil) : co-directeur

Résumé : Ce travail de recherche répond à un besoin exprimé par des médecins et des orthophonistes travaillant auprès de patients souffrant de troubles pathologiques de production de la parole (TPPP). Le suivi et la prise en charge des patients impliquent de disposer de méthodes d’évaluation fiables et valides permettant de quantifier leurs performances de communication verbale. Aujourd’hui les méthodes généralement utilisées à cette fin sont les tests de retranscription orthographique (tests d’intelligibilité).

Malgré le fait que cette utilisation soit très répandue en pratique, peu d’auteurs ont étudié la relation entre les scores de retranscription orthographique et l’aptitude des patients à être compris par des tiers (Beukelman, 1979 ; Hustad, 2008). Notre travail s’inscrit dans la continuité directe de ces études. Nous avons élaboré une méthode permettant d’évaluer la compréhension de la parole en observant les réactions comportementales des auditeurs à des énoncés verbaux. Cette méthode, réalisée sous la forme d’un logiciel baptisé « EloKanz », nous a permis d’étudier plus en avant la relation existant entre l’intelligibilité et la compréhension de la parole en situation de communication, et de proposer un nouvel outil d’évaluation.

Nos résultats montrent que les scores de retranscription orthographique ne sont pas des indicateurs fiables de la performance de communication verbale. Les implications cliniques de ce résultat sont importantes, dans la mesure où les scores d’intelligibilité sont non seulement utilisés pour suivre les progrès des patients dans le temps — et donc juger de l’efficacité de thérapies ou d’interventions — mais aussi pour prendre des décisions aussi importantes que la prise en charge d’une personne ou, au contraire, de l’arrêt d’un traitement.

Mots-clés : troubles pathologiques de production de la parole, intelligibilité, compréhension, évaluation, communication, pragmatique

Lieu(x) :
Salle LA249 (nouveau bâtiment de langues)

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page