Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de thèse : Nadia Boutechkil "La diversité linguistique et culturelle relative à l’orientation spatiale chez l’enfant et l'enseignant à l'école primaire au Maroc"

le 3 juillet 2013
9h

Jury :
Mbarek HANOUN (PRUniversité Mohammed V – Agdal Rabat) : Rapporteur
Bertrand TROADEC (PR Université des Antilles Guyane) : Rapporteur
Mostafa BOUANANI (PR Faculté des Lettres et Sciences Humaines Dhar El Mahraz -Fès) : Directeur de thèse
Nathalie SPANGHERO-GAILLARD (PR Université de Toulouse II Le Mirail) : Directrice de thèse.

Résumé :
Suite aux travaux en psycholinguistique et en psychologie interculturelle liés aux cadres de référence spatiale, nous avons choisi d’investiguer ce domaine en nous focalisant sur la zone géographique de Guelmime, dans le sud-ouest marocain. Dans cette étude, nous nous proposons de répondre à deux questions principales : Comment les enfants marocains âgés de 6 à 9 ans, locuteurs de l’arabe dialectal marocain, du tachelhit et du français désignent l’orientation dans l’espace dans chacune de ces trois langues? Quels sont les facteurs qui influencent ces désignations ?
Pour répondre à ces questions, nous avons réalisé une analyse du vocabulaire spatial en arabe dialectal marocain, en tachelhit et en français à partir de collectes de corpus. Deux études ont été réalisées. La première, une tâche d’orientation, a été effectuée par des élèves âgés de 6-7 ans et 8-9 ans. Si les résultats liés à toutes les langues du recueil montrent que le mode d’orientation qu’utilisent les élèves est soumis à un effet de la scolarisation lié à l’âge et à la durée de l’enseignement, les résultats liés à chaque langue montrent qu’il y a un effet de l’école fréquentée dans le mode d’orientation utilisé. Quant à la deuxième étude, il s’agit d’une tâche de positionnement d’objets, réalisée avec des enseignants de l’école primaire au Maroc, dans les trois langues. Les résultats montrent que dans toutes les langues du recueil, la même tendance est visible. Cette étude nous a permis d’entrevoir les difficultés à évaluer selon un protocole expérimental contrôlé les préférences linguistiques en lien avec telle ou telle langue dans un contexte plurilinguistique naturel et scolaire. En outre, ces recherches s’ouvrent sur l’importance de prendre en compte des contraintes liées au développement cognitif et au mode d’acquisition des langues par des enfants scolarisés.

Mots-clés : orientation, espace, cadres de référence, arabe dialectal, tachelhit, français, contexte plurilinguistique, élèves, enseignants

Lieu(x) :
Université SIDI MOHAMED BEN ABDALLAH – Fès- Maroc

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page