Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de thèse : Quentin Guillon "Traitement des visages par les jeunes enfants avec un TSA : études en suivi du regard"

le 18 novembre 2014
9h


Jury :
Patrick CHAMBRES (PR, Université Clermont-Ferrand Blaise Pascal), Rapporteur
Nouchine HADJIKHANI (MD, PhD, Harvard Medical Shool / MGH / MIT), Co-directeur
Michèle GUIDETTI, (PR, Université Toulouse 2 Jean Jaurès,) Examinateur
Eric LEMONNIER (PH-HDR, CHU Limoges Hopital Dupuytren), Examinateur
Bernadette ROGE (PR Université Toulouse 2 Jean Jaurès), Directeur
Christina SCHMITZ (CR, INSERM U1028, Université Claude Bernard Lyon 1), Rapporteur


Résumé :
De par la richesse et la nature des informations qu’il véhicule, le visage joue un rôle essentiel dans les interactions sociales. Les difficultés que manifestent dès le plus jeune âge les personnes présentant un Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) sur le plan de l’interaction sociale ont conduit à s’intéresser aux modalités de traitement du visage dans cette population. Les travaux de cette thèse ont pour but d’explorer le traitement du visage chez les jeunes enfants avec un TSA, âgés de 24 à 60 mois, au moyen de la technique de suivi du regard. Dans la première étude, nous montrons que les jeunes enfants avec un TSA, comme les enfants typiques, sont sensibles à la visagéité d’un objet, ce qui suggère un traitement de la configuration de premier ordre. Ce résultat suggère que la nature des représentations faciales dans les TSA n’est pas qualitativement différente de celle des personnes typiques. Dans la seconde étude, nous testons la présence d’un biais du regard vers l’hémichamp visuel gauche en réponse à un visage présenté en vision centrale. Les résultats de cette étude indiquent que les jeunes enfants avec un TSA ne présentent pas ce biais du regard, ce qui pourrait refléter une altération de la dominance hémisphérique droite pour le traitement du visage dans les TSA. Enfin, dans la troisième étude, l’analyse du parcours visuel des jeunes enfants avec un TSA sur les visages révèle une exploration atypique concentrée au niveau de la région des yeux. Dans l’ensemble, ces études suggèrent que même si les enfants avec un TSA traitent les visages à partir de leur configuration, la manière d’y parvenir pourrait être différente. Des études futures devront spécifier les mécanismes du traitement configural du visage dans les TSA.

Mots clés : Autisme; Perception du visage, Technique de suivi du regard, Enfants d’âge préscolaire


Lieu(x) :
MdR, salle D31

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page