Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de thèse : Romain Boissonnade "Apprendre et raisonner. Approche développementale et socio-cognitive du rôle des situations collectives et individuelles d'apprentissage"

le 28 octobre 2011
14h30

Jury :
Margarida CESAR, PR, Universidade de Lisboa (rapporteur)
Michèle GUIDETTI, PR, Université de Toulouse-Le Mirail (directrice)
Antonio LANNACCONE, PR, Université de Neuchâtel
Anne-Nelly PERRET-CLERMOND, PR, Université de Neuchâtel (co-directrice)
Valérie TARTAS, MCF, Université de Toulouse-Le Mirail (tutrice)
Annick WEIL-BARRAIS, PR, Université d'Angers (rapporteur)

Résumé :
Les recherches sur le développement des conceptions en physique mettent l’accent soit sur des processus intraindividuels, soit sur des processus situés dans les situations collectives. En revanche, les situations individuelles et leur intérêt dans la construction des idées restent mal définies. Une expérimentation pré-/post-test a permis de suivre 106 enfants de 10 ans qui prédisent, justifient et expliquent de manière générale le phénomène de flottaison des objets. L’entraînement leur propose d’utiliser des objets et des outils pour élaborer à trois reprises une explication du phénomène, sans feedback de l’adulte. Quatre conditions expérimentales sont comparées. Dans deux conditions, les enfants travaillent par trois fois soit individuellement, soit en dyade. Deux autres conditions articulent des situations solitaires et dyadique : dans une condition, ils s’entraînent en individuel puis en dyade puis en individuel ; dans une autre, ils s’entraînent en dyade puis en individuel puis en dyade. Les évolutions cognitives diffèrent selon les conditions. Le fait de travailler régulièrement en dyade favorise l’enrichissement des justifications particulières. Le fait de faire travailler les enfants ensemble enrichirait le répertoire argumentatif pour décrire la réaction des objets. L’entraînement individuel-dyadique-individuel favorise de meilleures prédictions. Cette articulation spécifique des situations amènerait une restructuration plus profonde des connaissances. Il y a donc des articulations de situations plus favorables selon les performances attendues. L’analyse des conduites pendant l’entraînement et les études de cas révèlent l’importance des contradictions rencontrées, dues à la fois à l’hétérogénéité des objets, aux interactions entre pairs et à la présence d’outils. Des pistes de recherche et d’application sont enfin proposées.

Mots-clé : travail collaboratif, conceptions, concepts, physique, situation individuelle, situation solitaire

Lieu(x) :
bâtiment de l'arche, salle 201, 2ème étage

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page