Accueil > Thèses/HDR > Thèses soutenues

Soutenance de thèse : Samuel Planton "Processus centraux et périphériques en production écrite de mots : études comportementales, en neuroimagerie fonctionnelle et par stimulation magnétique transcrânienne"

le 10 juin 2014
10h


Jury :
Jean-François DEMONET (Laboratoire de recherche en Neuroimagerie, Lausanne) : co-directeur
Sonia KANDEL (Laboratoire de Psychologie et Neurocogntition, Grenoble),
Ferath KHERIF (Laboratoire de recherche en Neuroimagerie, Lausanne),
Marina LAGANARO (FPSE, Université de Genève),
Jérémie PARIENTE (Unité INSERM 825, Toulouse),
Christiane SOUM-FAVARO (U.R.I. Octogone-Lordat, Toulouse) : co-directrice


Résumé :
L’écriture  est  une  activité  composite  qui  fait  appel  à  la  fois  à  des  processus  linguistiques centraux (phonologiques,  sémantiques,  orthographiques)  et  à  des  processus périphériques  et moteurs  (allographiques,  de  préparation  et  d’exécution  des  schèmes  moteurs).  Dans  notre travail,  nous  avons  d’abord  utilisé  une  approche  comportementale  de  psycholinguistique consistant en l’enregistrement de la dynamique de l’écriture de mots isolés (temps de latence et vitesse d’écriture), pour chercher à comprendre au travers de l’étude des effets de la régularité phono-orthographique  comment  l’information  est  transmise  du  niveau  central  vers  le  niveau périphérique. Les résultats obtenus sont plutôt en faveur d’une architecture fonctionnelle « en cascade »  dans  laquelle  les  différents  processus  seraient  effectués  en  parallèle  au  cours  de  la production écrite. Nous avons ensuite tenté de mettre en évidence les composantes centrales et périphériques  du  réseau cérébral  impliqué  dans  l’écriture  en  réalisant  tout  d’abord une métaanalyse  des  données  de  neuroimagerie  publiées  dans  la  littérature  puis  en  conduisant  deux expérimentations successives en IRMf chez le sujet sain utilisant une tâche d’écriture sous dictée puis  une  tâche  de dénomination  écrite  d’images.  Un  vaste  réseau  cortical  et  sous-cortical, principalement  latéralisé  à  gauche,  a  ainsi  été  mis  en  évidence  et  nos  données  ont  confirmé l’activation de deux aires cruciales dans le cortex frontal supérieur gauche et le cortex pariétal supérieur  gauche.  Nous  avons  utilisé  dans  un  dernier  travail  la  technique  de  stimulation magnétique  transcrânienne  (TMS)  permettant  de  perturber  l’activité  cérébrale  de  chacune  de ces deux aires pour tester des hypothèses quant à leur rôle fonctionnel. Ces derniers résultats, bien  que  ne  permettant  pas  de  répondre  clairement  aux  questions  posées,  constituent  une première  approche  visant  à  comprendre  l’anatomie  fonctionnelle  de  l’écriture  par  la  TMS  et ouvrent  certaines  perspectives  pour  la  compréhension  du  rôle  des  « centres  cérébraux »  de  la production écrite du langage.


Mots-clés: Ecriture, neuroimagerie fonctionnelle, orthographe, psycholinguistique, stimulation magnétique transcrânienne (TMS)


Lieu(x) :
CHU Purpan, Pavillon Baudot, salle des conférences

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat EA4156

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page