• Recherche,

Séminaire Octogone-Lordat : "Développement phonético-phonologique du français en contexte de bilinguisme simultané : une approche longitudinale et intégrative" (Marie Philippart de Foy)

Publié le 3 novembre 2020 Mis à jour le 23 novembre 2020
le 27 novembre 2020
14h
Séminaire en visio sur inscription ici




Marie Philippart de Foy a soutenue une thèse de Doctorat en Psychologie et Sciences de l'Education à l'Université de Mons et est actuellement ATER au département des Sciences du Langage de l'UT2J et membre associé d'Octogone-Lordat.





Développement phonético-phonologique du français en contexte de bilinguisme simultané : une approche longitudinale et intégrative


De nombreuses études ont mis en évidence des différences entre enfants bilingues et monolingues au niveau du développement phonético-phonologique en production de parole pouvant être dues à l’influence combinée de multiples facteurs. Les facteurs le plus souvent pris en compte incluent la potentielle interaction entre les deux systèmes en voie d’acquisition (“cross-linguistic interaction”, Paradis & Genesee, 1996) et le degré d’exposition à chacune des langues. L’acquisition phonologique peut également être impactée par le développement lexical ainsi que par d’autres facteurs externes; toutefois, rares sont les études ayant intégré ces différentes variables (Kehoe & Havy, 2019; Kehoe & Girardier, 2020).
Dans la lignée de ces travaux, notre recherche examine le développement phonético-phonologique du français chez des enfants préscolaires exposés à deux combinaisons linguistiques (français-italien et français-arabe) dans une perspective comparative, tout en considérant l’influence d’autres facteurs liés à la taille du lexique, au sujet (dominance linguistique, sexe, fratrie) et à la tâche (complexité du mot, élicitation). Les productions orales des enfants, recueillies via une tâche de dénomination, ont fait l’objet d’analyses complémentaires, basées sur les transcriptions phonétiques et des données acoustiques, permettant l’évaluation de différents aspects phonologiques du français. Les résultats indiquent un développement consonantique plus avancé chez les bilingues français-arabe, potentiellement attribuable à une influence interlinguistique, ainsi que des différences, toutefois non significatives, entre les deux groupes linguistiques au niveau du développement vocalique. Les autres facteurs prédictifs incluent : l’âge chronologique, le niveau de développement lexical ainsi que la complexité phonologique du mot.