Doctorant

Marie HEVROVA

  • Doctorante en sciences du langage
  • Financement CDU
  • Coordonnées

    Adresse
    Université Toulouse 2 Jean Jaurès, URI Octogone -Lordat (EA4156), Maison de la recherche, bureau E 113, 5 allées Antonio Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9
    Tél
    05 61 50 24 71
    Mail
    marie.hevrova@univ-tlse2.fr

    Thèmes de recherche


    Titre de la thèse
    : Influence translinguistique et attrition phonétique en L1 chez des bilingues tardifs Tchèque-Français / Phonetic attrition and Cross-Linguistic Influence in L1 speech of late Czech-French bilinguals

    Encadrement : Barbara Köpke (U.R.I. Octogone Lordat, UT2J) & Tomáš Bořil (FÚ FFUK, République Tchèque)

    Description du projet de thèse : L’attrition est définie comme le déclin non-pathologique des capacités linguistiques d’un bilingue qu’il a possédées précédemment dans une langue (cf. Kohnert, 2013). Pour Köpke (2019), il s’agit de l’attrition si : (1) Le changement de la maîtrise d’une langue se montre à travers la baisse d’efficience et si (2) l’attrition est liée à un non-usage ou un usage moins fréquent de la langue concernée. Quoique l’attrition soit étudiée par les chercheurs depuis plus de trente ans (Lambert & Freed, 1982 ; Sharwood Smith, 1983 ; Seliger & Vago, 1991) et qu’on soit bien conscient de l’influence d’une langue sur une autre se révélant dans la production langagière d’un individu (cf. Sharwood Smith, 1983 pour le concept de crosslinguistic influence : désormais CLI), tous les cas de l’attrition et de CLI sont encore loin d’être complétement explorés à l’heure actuelle.
    En s’inspirant des études sur l’attrition et les CLI phonétiques (Bullock, Dalola, & Gerfen, 2006, Chang, 2012, de Leeuw, 2012, Herd, Walden, Knight, & Alexander, 2015 et Stoehr, Benders, Van Hell, & Fikkert, 2017, par exemple), ce projet de recherche étudie ces phénomènes chez les bilingues tardifs tchèques-français. A présent, aucune étude sur l’attrition du tchèque en tant que L1 n’existe. La littérature constate les dissimilitudes phonétiques plus ou moins grandes entre les deux langues aussi bien au niveau segmental qu’au niveau suprasegmental (Maurova Paillereau, 2015 ; Duběda, 2012 ; Skarnitzl, Šturm & Volín, 2016, par exemple) ce qui permet d’émettre l’hypothèse que les CLI phonétiques soient présentes dans les productions langagières en tchèque des bilingues tardifs tchèques-français. Ayant pour objectif donc d’identifier ces CLI, qu’elles soient perceptibles par l’oreille humain d’un tchèque monolingue et/ou mesurables acoustiquement, ce projet de recherche se fonde sur un protocole expérimental regroupant plusieurs tests de production langagière et de perception.

    Activités / CV


    2016-2018 : Master Sciences du Langage - parcours « Linguistique, Cognition, Communication », UT2J, Toulouse

    2016-2018 : Master Métiers de l'Enseignement, de l'Éducation et de la Formation, second degré - parcours « Lettres Modernes », ISFEC et UT2J, Toulouse

    2013-2016 : Licence Lettres Modernes, ICT, Toulouse

    2017-2018 : Enseignante de la Culture générale et expression, 1ère et 2e années des BTS, ISSEC Pigier, Toulouse

    2017 : Lauréat de CAPES – CAFEP externe Lettres Modernes


    Communications :

    - Hevrova, M., Bořil, T. & Köpke, B. (Mars 2019). Attrition et CLI phonétiques en tchèque chez le bilingue tardif tchèque-français. Poster présenté aux Journées Scientifique des Doctorants de CLESCO (JSDOC), Toulouse, France.
    - Hevrova, M., Bořil, T. & Köpke, B. (Décembre 2018). Attrition et CLI phonétiques en tchèque chez le bilingue tardif tchèque-français. Poster présenté aux Journées d'études REAL 2. "Dimension sonore et acquisition des L2", Nantes, France.
    - Hevrova, M. (Novembre 2018). Phonetic attrition and CLI in L1 speech of late Czech-French bilinguals. Séminaire FÚ FFUK "Doktorandský seminář : projekty disertačních prací", Prague, République Tchèque.
    - Hevrova, M. (Octobre 2018). Attrition et CLI phonétiques en tchèque chez le bilingue tardif tchèque-français. Séminaire Octogone-Lordat "Work in progress : projets de thèses", Toulouse, France.